l\'indigné

Ventes record

n

n

 "Ce qu'on appelle, non sans quelque niaiserie, la mondialisation doit être diagnostiqué comme un effort collatéral massif de la subordination de l'économie au marché financier central représenté par les Bourses." 

Jean-Luc Gréau

 

 
 
Le développement, les causes et  la notion de croissance et de progrès technique ( pas confondre avec progrès sociale) sont les problématiques même a revoir : développement de la taille des marchés, productivisme, consumérisme, division du travail à la tache, population jeune et qui montent, travailleurs maléables ont participé à la " richesse des nations" ( D'adams Smith - wikipedia : Dix ans après son retour à Kirkcaldy, Adam Smith publie enfin son traité d’économie qu’il intitule Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations (An Inquiry into the nature and the causes of the wealth of nations), titre souvent abrégé en Richesse des nations , Smith meurt le 17 juillet 1790 à l’âge de soixante-sept ans, dans une relative indifférence vu les troubles révolutionnaires qui agitent alors la France et menacent la campagne anglaise. Il est enterré simplement à Canongate, on peut lire sur la pierre tombale : « Ci-gît Adam Smith, auteur de Les sentiments moraux et la Richesse des nations ») mais certainement pas à celui de l'être humain
 
Et la motivation de cette tendance à l’échange n’est pas la bienveillance, mais l’intérêt personnel, c’est-à-dire le désir d’améliorer sa propre condition :
 

« Mais l'homme a presque continuellement besoin du secours de ses semblables, et c'est en vain qu'il l'attendrait de leur seule bienveillance. (...) Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière et du boulanger, que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme [self-love en version originale] ; et ce n'est jamais de nos besoins que nous leur parlons, c'est toujours de leur avantage. (...) La plus grande partie de ces besoins du moment se trouvent satisfaits, comme ceux des autres hommes, par traité, par échange et par achat[14]. »

 
Les autorités ont-elles encore une chance dans la lutte contre le trafic d'armes international ?

Diffusé sur Arte le mardi 4 février 2014 à 20:50 - Durée : 1 h 29

En dépit des contrôles, les zones de conflit sont inondées d'armes importées illégalement, notamment de l'Allemagne. Cette passionnante enquête nous mène du Mexique au Darfour en passant par la Bosnie-Herzégovine.
 
Le bussiness des armes se porte bien en Allemagne : plus 24% en un an Mais l'opinion publique voit d'un mauvaise oeuil ces exportations militaires dans des pays qui ne respectent pas toujours les droits de l'homme.Industrie de l'armement — Wikipédia
 
C'tait déjà un sujet sensible, voilà que cela ne va pas améliorer et apaiser les choses. L'Allemagne exporte de plus en plus d'armes et de matériels militaires : plus de 24% en 2013. C'est ce qui ressort du rapport publié par the economist. Or il s'avère que les acheteurs sont des pays qui sont hors de l'union européenne et de l'OTAN. Des pays pas toutours très recommandables par rapport aux droits de l'homme et de stabilité. L'opinion publique allemande est très opposée à ces ventes d'armes et le gouvernement de coalition a " promis" plus de transparence.Faisons le point:
 
economie,poitique,société,siemens,une vision,réduire les couts,plans sociaux,siemens,alstom,capitalisme,néolibéralisme

 Six pays fournissent à eux seuls trois-quarts des armes à l'échelle mondiale (en valeur).

L'UE « Nobel de la guerre »: record de vente d'armes pour les pays de l'Union européenne en 2011

Le bussiness des armes se porte bien en Allemagne : plus 24% en un an Mais l'opinion publique voit d'un mauvaise oeuil ces exportations militaires dans des pays qui ne respectent pas toujours les droits de l'homme.Industrie de l'armement — Wikipédia
 
C'tait déjà un sujet sensible, voilà que cela ne va pas améliorer et apaiser les choses. L'Allemagne exporte de plus en plus d'armes et de matériels militaires : plus de 24% en 2013. C'est ce qui ressort du rapport publié par the economist. Or il s'avère que les acheteurs sont des pays qui sont hors de l'union européenne et de l'OTAN. Des pays pas toutours très recommandables par rapport aux droits de l'homme et de stabilité. L'opinion publique allemande est très opposée à ces ventes d'armes et le gouvernement de coalition a " promis" plus de transparence.Faisons le point:
 
Six pays fournissent à eux seuls trois-quarts des armes à l'échelle mondiale (en valeur).
 

Les « Six grands » exportateurs d'armes _- Amnesty International

 

Six pays fournissent à eux seuls trois-quarts des armes à l'échelle mondiale (en valeur).

© Amnesty International

Pays
Pays destinataires
Transferts irresponsables
Position vis-à-vis du traité sur le commerce des armes (TCA)

1. Chine
Il
existe peu de statistiques sur les ventes d'armes réalisées par la Chine, mais l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm estime qu'elles représentent environ 3 % des échanges d'armes classiques à l'échelle mondiale.

Pays destinataires
Les pays ayant importé des armes en provenance de Chine au cours de la décennie écoulée ont surtout été des pays en développement au bilan critiquable sur le terrain des droits humains, notamment l'Algérie, l'Angola, le Bangladesh, l'Égypte, la Guinée, l'Indonésie, l'Irak, l'Iran, la Jordanie, le Kenya, la Libye, le Myanmar, le Pakistan, la République démocratique du Congo, le Sri Lanka, le Soudan et le Zimbabwe.

Transferts irresponsables
La Chine continue à fournir des munitions pour armes de petit calibre au Soudan, qui sont utilisées au Darfour par les forces de sécurité et des milices soutenues par le gouvernement. Elle a livré des roquettes et des mines antichars à la Libye à l'époque du colonel Kadhafi. Des munitions, des lance-roquettes, des obus de mortier et des projectiles de mortier ont été vendus au Zimbabwe.

Position vis-à-vis du traité sur le commerce des armes (TCA)
La Chine n'a signé aucun accord multilatéral sur les exportations d'armes, et se montre circonspecte face au traité proposé. Elle a déclaré accepter la nécessité d'un traité reconnaissant les droits fondamentaux garantis par le droit international, tout en ajoutant qu'il est difficile d'évaluer ce type de critères avec objectivité. La Chine est intervenue dans le but de réduire la portée du TCA afin que les armes de petit calibre et les armes légères en soient exclues, de même que les transferts de gouvernement à gouvernement. Les négociations précédentes permettent de penser que la Chine essaiera d'édulcorer le texte, puis introduira une objection majeure à un stade ultérieur.



2. France
Pays destinataires
Les principaux clients de la France incluent Singapour, les Émirats arabes unis, la Grèce, d'autres partenaires au sein de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN), la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, et des pays francophones. Récemment, la France et la Russie ont inauguré des échanges portant sur la coopération en matière de défense et les équipements navals.

Transferts irresponsables
Si elle se prononce généralement en faveur de critères stricts pour les transferts d'armes, la France fournit tout de même des armements à des pays où il existe un risque substantiel que ceux-ci soient utilisés pour commettre de graves violations des droits humains. Elle a par exemple livré des armes et des munitions à la Libye sous le régime de Mouammar Kadhafi, des munitions et des véhicules blindés à l'Égypte et au Tchad, et des munitions à la Syrie entre 2005 et 2009.

Position vis-à-vis du TCA
L'attitude de la France est progressiste, et correspond globalement à la position commune de l'Union européenne (UE) sur les exportations d'armes, élaborée avec le Royaume-Uni et d'autres gouvernements de l'UE. Elle soutient généralement l'inclusion d'une règle contraignante dans la lignée de la Règle d'or d'Amnesty International. La France préconise l'adoption d'un traité complet et de mécanismes de mise en œuvre robustes, avec notamment l'adoption au niveau national de lois érigeant le trafic d'armes en infraction. Il existe cependant un risque que la France (ainsi que l'Allemagne et le Royaume-Uni) ne cède aux pressions exercées par les États-Unis afin d'affaiblir la protection des droits humains dans le but de ménager la Chine et la Russie.


3. Allemagne
Bien qu'elle ne soit pas membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, son influence dans le cadre des négociations sur le TCA sera considérable, en sa qualité de première puissance économique de l'UE, et d'acteur de poids aux Nations unies, ainsi qu'au sein de l'Arrangement de Wassenaar, de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et d'autres organisations multilatérales.

Pays destinataires
L'Allemagne est l'un des plus gros exportateurs d'armes de l'UE vers la région Moyen-Orient et Afrique du Nord. D'autres clients importants incluent l'Afrique du Sud, la Grèce, la Turquie et d'autres partenaires au sein de l'OTAN, ainsi que des pays d'Amérique latine et d'Asie.

Transferts irresponsables

Allemagne : troisième exportateur mondial d'armes :

Les pays destinataires des exportations d'armes allemandes entre 2004 et 2011 : 

 

 
Parmi les secteurs qui roulent en Allemagne, celui de l'armement. C'est en tout cas ce qui laisse a penser les derniers chiffres du gouvernement En un an à peine, les exportations d'armement allemand sont passées de 4.7 milliards d'euros en 2012 à 508 milliards en 2013. Un bon considérable qui est loin de faire l'unanimité car parmi les premiers clients de l'Allemagne on trouve notamment l'Algérie avec 1186 millions d'euros d'achats et le Quatar avec 678 millions d'euros . D'autre suivent comme l'Arabie Saoudite ou encore l'indonésie. Des pays pas forcément réputé pour leurs respect scrupuleux sur leurs sols. mais pour l'opposition allemande, il est temps que cela change.
 
Juan Van Aken , député de Die Linke : " Deux armes sur trois sont exportées vers des pays qui ne sont pas membre de l'OTAN. C'est scandaleux de vendre sans scrupule de l'armement à des dictateurs qui bafouent les droits de l'Homme . Cela ne va vraiment pas.
 
 
Pendant la dernière campagne électorale, les sociaux démocrates dont l'actuel ministre Gabriel s'était engagé pour que les exportations d'armement diminuent. Embarasser, le premier ministre a donné la parole a son secretaire d'état qui tente a son tour de désarger son ministre de ses responsabilités
 
Steffan Kapeerer, - Wikipedia  ministre de l'économie : " Les ventes d'armes ne sont pas que du ressort du ministère de l'économie, mais aussi du ministère des affaires étrangères et de la défense . Si chaque décisions continuent d'être prises au cas par cas.
 
Qoui qu'il en soit, les ventes d'armements made in Germany maintiennent l'Allemagne au rang d'exportateur mondiaux derrière les Etats Unis et la Russie.
 

Le fusil d'assaut allemand "G3" par Heckler & Koch (HK G3) est l'un des plus importants produits d'exportation. Sur la carte ci-dessous vous pouvez voir dans quels pays il est vendu ou fabriqué sous licence :

 



12/06/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres